WikiTips de mentorDay

Logistique internationale

LOGISTIQUE INTERNATIONALE

Accélérez vos affaires grâce à ces conseils d'experts sur la "logistique internationale". Analysez et découvrez ce TIP !

La logistique doit assurer la satisfaction totale de votre client lors de la livraison des marchandises que vous lui avez vendues. La logistique internationale fait référence à la ensemble d'activités associées, visant à la circulation de l'information et du matériel au niveau mondialLe processus commence par l'approvisionnement en matières premières dans un pays donné et se termine par la livraison du produit final au client dans le pays de destination. La logistique est Si elle est complexe et nécessite beaucoup d'investissements et de spécialisation, il est préférable de la confier à l'un des grands opérateurs logistiques qui travaillent très bien et à un coût très raisonnable.

Aujourd'hui, la logistique est un aspect extrêmement important de la distribution physique. Il est nécessaire de comprendre les processus et la réglementation des exportations et des importations de marchandises, par l'application correcte des formes d'organisation, de financement, de projection et de marketing international pour obtenir comme résultat une amélioration en termes de temps, d'argent et d'effort dans la livraison d'un produit au consommateur final.

Ainsi, la mise en œuvre d'une stratégie logistique correcte permettra de réduire les coûts et d'augmenter les ventes au niveau local et mondial, en contrôlant les stocks et en réduisant le délai entre les commandes et les livraisons, tout en maximisant l'utilisation des ressources financières, techniques et humaines.

La tendance exige d'être compétitif dans un monde globalisé, pour lequel il est nécessaire de réduire les étapes inutiles, de mesurer les processus, de réduire les coûts et d'éliminer les risques afin de perfectionner le cycle de livraison des commandes, de perfectionner le processus de transmission et de traitement des commandes, de perfectionner la production des commandes, la livraison des commandes et l'administration des commandes, en mesurant l'efficacité de chaque processus pour obtenir des avantages compétitifs au niveau mondial.

Les éléments qui constituent la logistique au niveau mondial sont les suivants

  1. Services.
  2. Besoins.
  3. Planification.
  4. Des processus tels que l'étiquetage.
  5. Transport.
  6. Stockage.
  7. Manœuvres.
  8. Emballage.
  9. Gestion des douanes.
  10. Diverses actions qui améliorent le service à la clientèle.

La progression constante de la logistique internationale est le produit de l'avancée technologique de la mondialisation, qui est basée sur la théorie de l'offre et de la demande, servant d'outil de marché primaire permettant la croissance économique des pays, orientant leur production vers le client, pour lequel il a été nécessaire de mettre en œuvre un marketing global avec une logistique internationale moderne.

Il s'agit de s'occuper des affaires comme le demande le client, d'améliorer l'attention et le service à la clientèle, de réduire le cycle entre la commande et la livraison, de respecter les dates et les horaires établis, d'accroître la confiance dans la livraison et la qualité du produit, ce pour quoi il est important de prendre en compte les points suivants la communication avec le client et la préparation en cas d'urgence ou de circonstances imprévues.

Une bonne stratégie logistique permet de réduire les coûts de la distribution physique, d'améliorer le service, tant pour le client que pour les personnes concernées, en augmentant la qualité de l'information et la spécialisation des ressources, de réduire l'investissement économique en réduisant les stocks au minimum et de rendre les coûts plus flexibles en les rendant variables.

Plus important encore, la livraison juste à temps a été assurée.

  • ÉTIQUETAGE

Il peut s'agir d'un étiquetage commercial, d'un étiquetage d'entretien et de marquage ou d'un étiquetage d'importation comprenant les codes, le pays d'origine, la quantité et le poids.

  • EMBALLAGE ET CONDITIONNEMENT

Il doit offrir la certitude de la livraison du produit complet et en bon état, sans augmentation des coûts.

  • TRANSPORT À LONGUE DISTANCE

Il faut choisir le moyen de transport qui permettra une livraison précise à des dates exactes, en tenant compte des formalités douanières.

  • LIVRAISON OU TRANSPORT À COURTE DISTANCE

Envisager une livraison rapide, en tenant compte des délais de livraison et des quantités, sans oublier les formalités douanières.

  • DISTRIBUTION ET ENTREPOSAGE

Il s'agit de centres de distribution où les marchandises sont préparées, en vérifiant les quantités, le classement tarifaire, les codes, les poids, etc., pour être stockées sur des étagères, si nécessaire, ou pour être distribuées vers leur destination finale, ce qui réduit automatiquement les stocks.

  • MANŒUVRE ET ARRIMAGE

Elle consiste à disposer les marchandises de la meilleure façon pour optimiser leur manutention et minimiser les risques.

  • DÉDOUANEMENT

Les marchandises doivent être préparées pour le dédouanement, de la manière dont elles sont rangées et étiquetées à la présentation de documents exacts et précis, afin d'éviter des retards et des contretemps inutiles.

Services de processus logistiques

Les éléments substantiels, à savoir l'information et la coopération, sont des outils utiles pour atteindre des objectifs par le biais d'une communication élaborée, sur la base de laquelle la planification globale des opérations conjointes est effectuée, comme par exemple :

  • Commande : Elles consistent à recevoir les ventes à l'avance et à permettre leur prévision.
  • Transmission et traitement des commandes : C'est la confirmation des commandes pour les préparer et les gérer dans les stocks et les entrepôts.
  • Acheminement des marchandises : Planifier le transport et la livraison en fonction du type de client, de la zone et du moment.
  • Entrepôts et stocks : Gérer les commandes de chargement et le contrôle de la distribution en déduisant automatiquement les marchandises de leurs stocks.
  • Contingences et plaintes : Ils mesurent les paramètres de qualité en cas d'incidents de livraison et de plaintes afin d'améliorer les conditions de livraison et le service à la clientèle.

Le résultat final de l'application du processus logistique est d'obtenir une plus grande compétitivité en termes réels et concrets, en réduisant les coûts sans affecter la qualité des produits et le service à la clientèle.

MISE À JOUR

Mise en œuvre du processus de logistique internationale

Lorsque le processus de logistique internationale est appliqué concrètement, c'est tout un système intégral qui est mis en œuvre et qui permet d'atteindre une efficacité absolue, impliquant la gestion de l'information et la connaissance de la distribution, où l'aspect le plus important est la nécessité pour les clients de recevoir leurs commandes à la date prévue, en évitant les stocks et en réduisant les coûts, sans arrêter la production ou la commercialisation, et où le consommateur final est toujours gagnant en livrant les commandes juste à temps pour le client, en évitant les délais, les coûts et les risques superflus.

Aujourd'hui, cela n'est plus nécessaire, se concentrer sur la fourniture d'un produit de qualité dans un délai donné, mais comment l'acheminer jusqu'au consommateur final dans les délais requis par le client.

Pour devenir plus compétitif, il faut suivre les étapes suivantes du processus logistique international :

  • Vous devez identifier les besoins de consommation en volume et en temps, afin de ne pas produire plus que ce qui va être consommé ni de produire avant d'être consommé, donc de ne produire que ce qui est vendu, en parvenant à satisfaire les besoins des clients, en considérant le volume de leurs besoins par des commandes, en étant capable de planifier les commandes en fonction des habitudes des clients.
  • Identifier les méthodes de stockage les marchandises, qui sont censées être stockées pendant une courte période, en occupant uniquement la position de déchargement, qui sera la même que celle à partir de laquelle elles seront expédiées, en veillant à ne pas occuper des positions risquées en raison de la manutention, du chargement et du déchargement.
  • Identifier le bon moment La façon dont ils doivent étiqueter, emballer et conditionner les marchandises afin de se conformer aux réglementations commerciales et douanières mondiales, qui exigent des marquages ou des informations commerciales spécifiques, sans double manipulation, sans retards et sans coûts inutiles.
  • Identifier les moyens de transport de contribuer à réduire les opérations de chargement et de déchargement et de connaître les meilleurs moyens d'arrimer les marchandises afin de ne pas entraver les opérations de chargement et de déchargement au niveau international, à la demande des autorités douanières.
  • Localiser les points de redistribution des marchandises, afin de ne pas faire voyager les marchandises des clients plus longtemps que nécessaire.
  • Tenez compte du type de documents qui seront exigés, qu'ils soient douaniers, fiscaux ou commerciaux, afin d'éviter les retards et les coûts inutiles. Cette documentation comprend les aspects techniques du transport et de l'assurance, ainsi que les documents juridiques ou de dédouanement.
  • Tenez compte des frais de manutention et de stockage en douane, qui sont généralement des dépenses inutiles qui peuvent être évitées en préparant correctement les documents douaniers et les marchandises à l'avance afin qu'elles soient conformes aux exigences légales en matière d'emballage et d'étiquetage.
  • Disposer d'un système informatique d'information, de communication et de contrôle pour gérer les commandes, les documents douaniers, contrôler les itinéraires, l'état des entrepôts et prévoir les imprévus afin de trouver des solutions immédiates.
  • Intégrer les participants des chaînes productives et commerciales dans le processus de logistique internationale afin de résoudre les problèmes et de mettre en œuvre les changements, puisque les décisions de logistique internationale affectent tout le monde afin de réaliser les changements que l'efficacité exige, comme illustré ci-dessous.

DISCUSSION

La logistique est une science sophistiquée qui contribue à la résolution de problèmes sur la base de l'étude d'alternatives, dans le but de réduire les coûts de fabrication et de livraison des produits, et d'atteindre l'objectif d'une plus grande compétitivité au niveau local, national et international. À l'heure actuelle, lae client exige un prix, une qualité et une livraison dans les délais, et il convient d'envisager d'atteindre tous ces objectifs au prix le plus bas.

Toutefois, la logistique n'est pas bon marché, comme en témoignent les principaux thèmes abordés, tels que l'emballage, le marquage, l'entreposage, le contrôle des stocks, les systèmes informatiques, la manutention du chargement et du déchargement, le transport, les douanes, la livraison et la distribution.

Il existe une méthode très en vogue dans le monde d'aujourd'hui et largement utilisée par diverses entreprises pour le faible coût auquel elle fournit des services logistiques de manière spécialisée, appelée externalisation. En fait, plusieurs entrepôts sous douane et agences douanières, entre autres, l'utilisent déjà pour fournir un meilleur service à leurs clients, ce qui leur permet d'être plus compétitifs.

Malgré cela, bien qu'elles disposent de toutes ces facilités pour être plus compétitives, les marchandises ne peuvent atteindre leur destination sans passer par les douanes, et pour introduire un certain produit dans un certain pays, elles doivent avoir respecté les normes phytosanitaires et sanitaires, car les objets à introduire dans les pays peuvent être des médicaments qui ne sont pas autorisés à produire des drogues interdites, par exemple, C'est pourquoi les douanes veillent au strict respect des réglementations, à la présentation des autorisations et aux procédures douanières telles que la vérification physique et documentaire, afin de protéger la population mondiale de diverses situations allant de l'apparition éventuelle de nouveaux virus au sein de la population à des situations beaucoup plus complexes.

Toutefois, une planification parfaite est possible et, pour ce faire, l'importateur doit connaître en temps utile son classement tarifaire et donc son taux de droit, qui est présenté dans le système harmonisé de classification et de codification (mondial pour 165 pays dans le monde, approuvé par l'OMD), ou dans le système tarifaire centraméricain (au niveau de l'Amérique centrale).

Il est extrêmement important de connaître la classification tarifaire du produit à commercialiser à l'étranger, afin de tenir compte des restrictions qu'il comporte, c'est-à-dire les documents qui doivent être présentés pour le dédouanement, le taux tarifaire qui doit être payé, les permis qui doivent être présentés, les autres taxes internes qui doivent être respectées, telles que les restrictions sur le tabac, la taxe sur la valeur ajoutée et d'autres encore.

Avant de présenter les marchandises pour le dédouanement, il faut connaître la documentation nécessaire à présenter, en fonction également du régime douanier en question, car ce qui est nécessaire à présenter pour certains régimes ne l'est pas pour d'autres, mais si, pour une raison quelconque, certaines des informations nécessaires pour dédouaner les marchandises en quelques heures ne sont pas disponibles, des dépenses et des retards inutiles seront encourus, et les marchandises ne seront pas compétitives.

Outre les informations nécessaires pour présenter la documentation complète à la douane, il est important de prendre en compte les coûts de la douane dans la logistique, car certains bureaux de douane offrent des services plus rapides et moins coûteux que d'autres, certains ont plus d'espace pour les rampes que d'autres, et certains sont mieux situés géographiquement que d'autres.

Enfin, le dernier aspect à prendre en compte pour présenter la marchandise avec sa documentation complète à la douane est l'utilisation de services professionnels adéquats, qui travaillent la documentation de manière légale, en appliquant leurs connaissances avec professionnalisme, pour fournir un excellent service à leurs clients, dont l'objectif est d'être compétitifs, et ils y parviendront s'ils font appel à un courtier en douane efficace.

RECOMMANDATIONS

Pour savoir comment la logistique doit être appliquée dans les différentes entreprises, et pour connaître la profondeur avec laquelle elle doit être appliquée, il est nécessaire d'appliquer les facteurs de différenciation, puisque chaque entreprise est différente et présente des situations différentes qui rendent la logistique applicable à une certaine entreprise, totalement inapplicable à une autre entreprise.

  • PREMIER FACTEUR

Il s'agit d'observer les canaux de distribution, constitués par l'ensemble des entreprises ou des individus qui permettent la fabrication, la distribution et l'utilisation d'un bien ou d'un service donné. Plus on s'éloigne du consommateur final, plus la logistique est complexe, car il y a plus d'entreprises impliquées, et plus on se rapproche du consommateur final, plus les services à mettre en œuvre sont nombreux.

  • DEUXIÈME FACTEUR

Il s'agit de la pertinence économique et commerciale, il est nécessaire d'observer les cas de plus ou moins grande pertinence économique, pour lesquels la localisation, les coutumes, la diversité et les besoins des clients doivent être pris comme point de départ.

  • TROISIÈME FACTEUR

C'est l'intégration des efforts avec le reste de la chaîne d'approvisionnement, une stratégie doit être mise en œuvre qui motive les fournisseurs à faire partie de la chaîne, afin d'améliorer les systèmes, de réduire les coûts et d'assurer la livraison.

  • QUATRIÈME FACTEUR

Nous disposons des conditions de livraison, de service et de qualité des produits et services offerts, dans le but d'identifier la stratégie de service au client et le degré de satisfaction obtenu du produit acheté ou du service fourni, en termes de qualité et de délai de réception.

  • CINQUIÈME FACTEUR

consiste en une technologie appliquée et potentielle, ce facteur fait référence aux systèmes informatiques utilisés, mais certaines entreprises n'ont pas accès à cette technologie ou celle-ci n'est pas conforme à la matrice.

  • SIXIÈME FACTEUR

Il est extrêmement important de normaliser les parties, car si vous voulez obtenir des résultats satisfaisants, vous devez travailler selon la même norme, votre propre norme, basée sur des manuels, des audits et des politiques d'entreprise, ces normes consistent à mettre par écrit les tâches, les objectifs et les obligations de chaque partie intégrante, ce qui permet, entre autres, de vérifier que les tâches ne sont pas dupliquées ou que des processus inutiles ne sont pas exécutés.

  • SEPTIÈME FACTEUR

Elle consiste à vérifier les coûts directs, indirects et cachés intégrés afin de calculer l'impact des coûts sur le produit et d'établir des règles pour leur réduction dans le cadre de la stratégie logistique. Ainsi, les coûts directs comprennent le transport local et international, l'emballage, la signalisation, le dédouanement, les taxes et autres contributions, la manutention, la location de conteneurs et le stockage, entre autres.

Les coûts indirects comprennent les retards, les défauts et les dommages, les annulations, entre autres, et les coûts cachés comprennent ceux qui ne peuvent pas être programmés mais qui peuvent être prévus, tels que les contingences douanières ou fiscales.

Les sept facteurs de différenciation susmentionnés doivent être appliqués à l'entreprise qui entend mettre en œuvre la logistique, afin de formaliser une stratégie adéquate et calculée, basée sur une science exacte et contrôlée telle que la logistique internationale.

CONCLUSION

Le commerce international a évolué et s'est modernisé tout au long de l'histoire, jusqu'à nos jours où le plus important est le délai de livraison du bien acheté, le besoin du consommateur d'obtenir son produit au moment où il en a besoin, et afin de répondre aux besoins du client, les fournisseurs font l'impossible pour répondre à ce besoin, sous peine de perdre cette vente pour toujours.

Face à cette situation, les fournisseurs ont eu recours à des stratégies de production permettant d'améliorer les délais de livraison à moindre coût, ce qui se traduit par une logistique internationale.

Ces stratégies englobent tous les fournisseurs de biens et de services, y compris le transport, l'emballage, le stockage, l'étiquetage, les douanes et la gestion des stocks, qui, en tant que maillons intégrés, font partie de la chaîne de production et de commercialisation avec les acheteurs de biens, depuis l'idée de produire un certain produit ou service jusqu'à sa livraison au consommateur final, travaillant ensemble dans le même but, avec une communication efficace et un flux d'informations efficace, minimisant les coûts et optimisant les ressources qui sont partagées entre les parties concernées.

Cependant, la partie fondamentale de la logistique internationale réside dans l'automatisation des processus, avec un bon système informatique qui permet aux personnes impliquées de connaître leur participation, d'annoncer leurs processus opérationnels, de signaler leur degré d'avancement et de contrôler le processus, de sorte qu'en cas d'imprévu susceptible de retarder les chargements, une alternative peut être trouvée pour permettre la livraison du produit à la date et à l'heure prévues.

Tout cela dans le but d'optimiser les ressources, de réduire les coûts, les stocks et les délais de livraison, en tenant toujours compte des documents nécessaires et des réglementations exigées par les douanes au niveau international, afin d'atteindre l'objectif souhaité : la compétitivité.

VOIR LES CONSEILS DE DHL EN MATIÈRE D'EMBALLAGE

Moyens de transport maritime international

Les caractéristiques sont leur capacité de charge élevée et leur adaptabilité au transport de toutes sortes de produits, de volumes et de valeurs.

Le faible coût, comparé à d'autres modes de transport, en particulier pour les gros volumes et les longues distances, fait de ce mode le plus approprié pour un pourcentage élevé de marchandises faisant l'objet d'échanges internationaux. Le trafic de conteneurs et de marchandises générales suit certains itinéraires qui sont complétés par des transbordements, ce qui génère une intensité croissante des flux. 

TYPES :

Le transport maritime offre différents types d'expéditions et de services : international, cabotage et transport maritime à courte distance, au départ ou à l'arrivée d'un voyage. Leur mode d'exploitation commerciale est classé en tant que navire de ligne ou charter. Le chargement unitaire est le mode le plus polyvalent : il permet de transporter des gaz, des liquides, des marchandises conventionnelles et des marchandises roulantes. 

L'unité la plus utilisée, depuis sa normalisation, est le conteneur ISO, qui permet l'intermodalité, l'amélioration des circuits physiques et une meilleure utilisation des unités de premier et de second niveau. 

AGENTS

Il est difficile de délimiter les activités du secteur maritime en raison du grand nombre de personnes impliquées : port, armateur, compagnie maritime, destinataire, courtier, manutentionnaire, inspecteur des douanes et des frontières sont les plus courants. 

CONTRAT DE TRANSPORT ET RÈGLEMENT

Le document qui prouve l'existence d'un contrat de service de transport est la charte-partie pour les lignes non régulières et le connaissement pour les lignes régulières. En plus d'indiquer les conditions contractuelles, le connaissement sert d'accusé de réception et d'instrument négociable.

Bien qu'il n'y ait pas d'unification ou de coordination réglementaire en termes de juridiction, dans le transport maritime international, les problèmes de procédure sont minimes et conduisent à recourir aux règles internes de chaque État. 

Le régime de responsabilité est régi au niveau national par le code de commerce et au niveau international par le protocole de Visby, la convention de Bruxelles et les règles de Hambourg, ces dernières n'ayant pas été ratifiées par l'Espagne.

Principaux documents

  • Projet de loi sur la voie maritime
  • Fête de la charte

(connaissement de la charte-partie)

NOTRE RECOMMANDATION

Bien que la marge de risque soit très faible, des dommages peuvent survenir en cas de force majeure. Il est donc conseillé de protéger le produit et l'investissement au moyen d'une assurance transport.

Moyens de transport : le transport aérien international.

CARACTÉRISTIQUES

Il s'agit du mode de transport qui connaît la croissance la plus rapide et qui doit concilier la rentabilité avec la sécurité et le respect de l'environnement. La caractéristique La caractéristique la plus remarquable est sa vitesse de déplacement, et transporte donc des marchandises d'une valeur unitaire plus élevée, sensibles au temps et périssables. 

Il offre des services de moyenne et longue distance, ses coûts sont élevés et sa capacité, en termes de poids et de taille, est limitée. Les principaux aéroports fonctionnent en configuration de hub, ce qui accroît la complexité et la concentration des opérations au fil du temps. L'optimisation de la connectivité viendra de la relation fonctionnelle de l'aéroport avec son environnement et ses infrastructures. 

TYPES

L'exploitation commerciale du transport aérien peut être régulière ou affrétée, mixte fret/passagers ou cargo. 

UNITÉ DE CHARGEMENT

Selon le type et le modèle d'avion, les caractéristiques des soutes diffèrent : elles peuvent être conteneuriséesou conventionnel.

Les ULD sont utilisés dans des cales conteneurisées, qui peuvent ou non appartenir à l'avion, mais qui doivent être conformes aux critères techniques de l'IATA. 

AGENTS

Les agents de fret de l'IATA sont la figure la plus visible de la chaîne du fret aérien et coordonnent les autres acteurs impliqués, tels que les gestionnaires d'aéroports, les compagnies aériennes, les terminaux de fret, les services d'inspection aux frontières et les GSA. 

CONTRAT DE TRANSPORT ET RÈGLEMENT

Il existe un document de transport unique, pour le transport national et international, appelé lettre de transport aérien. Il s'agit d'un document nominatif non négociable, qui peut servir de certificat d'assurance et qui est régi par la Convention de Varsovie et ses modifications ultérieures.

PLUS DE CONSEILS :

Les accords "ciel ouvert" permettent un accès illimité au marché pour les compagnies aériennes, réalisant ainsi le concept d'économie d'échelle. 

D'autre part, les destinations offrant un petit nombre de services génèrent des coûts élevés et rigides qui ont un impact majeur sur la compétitivité du produit. 

VOCABULAIRE

  • ULD (unit load device) : palette ou conteneur aérien utilisé comme charge unitaire.
  • GSA (general sales agent) : agent fournissant des services de marketing et de vente aux compagnies aériennes dans les pays où elles n'ont pas de représentation commerciale ou une représentation commerciale limitée. 

Sur Internet IATA (International Air Transport Association) est l'association qui représente 93 compagnies aériennes régulières %. (+ d'informations)

Moyens de transport internationaux par ROUTE

Le transport routier a connu une croissance remarquable en raison de sa grande capacité à pénétrer, à atteindre n'importe quel point de chargement ou de déchargement indépendamment des problèmes environnementaux et territoriaux.

Sur les courtes et moyennes distances, c'est le mode le plus compétitif, il interagit avec les autres modes et atteint un taux élevé de concurrence et de sous-traitance.

Des facteurs tels que la congestion, les taux élevés d'accidents et les infrastructures utilisées, ainsi que ceux liés à la pollution et à la consommation d'énergie, obligent les administrations à repenser ce modèle de transport. 

TYPES

En fonction de leur portée, ils peuvent être classés comme urbains, intérieurs, nationaux, internationaux et spéciaux ; 

  • Selon leur fonction, ils sont divisés en réguliers et discrétionnaires. 
  • En fonction de la charge, en totalité ou en fractionnement. 

UNITÉ DE CHARGEMENT

Outre les unités intermodales, l'unité de chargement secondaire la plus courante dans le transport routier unimodal est la palette. Le poids maximal des essieux et les dimensions du camion déterminent la charge et varient d'un pays à l'autre. 

AGENTS

Bien qu'il s'agisse d'un secteur fortement atomisé, le nombre d'acteurs impliqués dans le transport routier international est réduit, sous sa forme unimodale, par rapport à d'autres modes. Les agences de transport, les douanes et les services d'inspection sont les principaux opérateurs.

Contrat de transport et réglementation etLe transport national est régi par la lettre de voiture en tant que document et par les dispositions de la LOTT et de la LCTTM, et le transport international est régi par la lettre de voiture internationale et par la Convention CMR.

LES LOIS APPLICABLES
  • LOTT : Ley de Ordenación de los Transportes Terrestres. 
  • LCTTM : Loi sur le contrat de transport de marchandises par voie terrestre. 
  • CMR : Convention relative au contrat de transport international de marchandises par route.

Moyens de transport internationaux RAIL

Le rail est le mode dont la part est la plus faible en Europe en raison du caractère national de ses réseaux. La libéralisation et les politiques d'harmonisation et d'investissement de l'UE visant à créer un espace unique, compte tenu de la sécurité et du respect de l'environnement qu'il représente, favorisent cet environnement. 

Avec une infrastructure adéquate, il peut être compétitif pour les moyennes et longues distances, le fret lourd, le fret en vrac et le fret roulier, et a démontré une grande capacité d'automatisation et d'interopérabilité avec d'autres modes de transport tels que le transport maritime. 

Des efforts sont faits pour utiliser davantage les voies conventionnelles pour le transport des marchandises et pour ouvrir la possibilité d'utiliser des lignes à haute performance pour transporter les marchandises plus rapidement et en toute sécurité. 

TYPES

L'offre actuelle est axée sur la pleine charge. Le breakbulk ne peut pas encore rivaliser avec d'autres modes de transport en raison de la rigidité commerciale et opérationnelle du rail. 

UNITÉ DE CHARGEMENT

L'unité de chargement la plus couramment utilisée dans le secteur ferroviaire est le wagon adapté aux différents types de marchandises et le conteneur maritime ISO dans son utilisation multimodale.

L'une des conséquences de la privatisation des services ferroviaires sera l'émergence de nouvelles unités de transport, telles que la route roulante sur les wagons. 

AGENTS

Le rail sépare la gestion de l'infrastructure des opérateurs ferroviaires, des opérateurs de transport et des terminaux. Comme pour les autres modes, les services de douane et d'inspection sont également impliqués. 

CONTRAT DE TRANSPORT ET RÈGLEMENT

Les transports ferroviaires nationaux sont régis par la lettre de voiture ferroviaire en tant que document, le LOTT et le LCTTM, et les transports ferroviaires internationaux sont régis par la lettre de voiture CIM, la convention COTIF et les règles CIM.

Transport international. MULTIMODAL

Le transport multimodal intègre deux ou plusieurs modes de transport différents pour compléter une chaîne de distribution de l'origine à la destination et, grâce à une approche globale, permet une utilisation plus rationnelle des capacités disponibles. 

Les transports ferroviaires, fluviaux et aériens ne permettent pas à eux seuls le transport de porte à porte et rencontrent des difficultés lors de leur combinaison. Lors d'un voyage, le changement de mode de transport s'apparente davantage à un changement de système qu'à un simple transfert technique. 

Les coûts de friction qui en résultent ont un impact sur la compétitivité du transport intermodal et, en l'absence d'un intermédiaire approprié, peuvent entraîner des prix plus élevés, des temps et des trajets plus longs, ainsi qu'une diminution de la qualité des services disponibles. 

L'opérateur de transport ou le transitaire est l'intégrateur des différents modes et assure le pilotage du processus d'harmonisation de l'unité de chargement, des dates et de la documentation. Le document de transport est le connaissement de transport combiné FIATA, régi par la Convention de Genève de 1980, mais pas encore ratifié par un nombre minimum de pays pour une application internationale. 

Le système actuel est financé et administré de manière indépendante, ce qui le rend fragmenté et rend difficile la détermination de la responsabilité des dommages et des conventions applicables entre les parties liées. 

LES AVANTAGES DU TRANSPORT MULTIMODAL INTERNATIONAL :

  • Les coûts.
  • Fiabilité.
  • Fréquence.
  • Intégrité des biens / sécurité.
  • La flexibilité.
  • Réponse aux incidents.
  • Temps de transit.
  • Services complémentaires.
  • Systèmes d'information.
  • Procédures administratives.

Opérateur de transport international

Le transporteur international ou commissionnaire de transport est la personne physique ou morale spécialisée dans l'organisation et la gestion de la chaîne de transport de marchandises, dans l'un ou l'autre de ses modes simples ou combinés. 

En outre, elle peut offrir et intégrer des services de transport auxiliaires tels que l'expédition de marchandises, le dédouanement, l'assurance, l'entreposage, la distribution et le conseil. 

La mondialisation a rendu ces fonctions, indépendamment les unes des autres, quelque peu obsolètes, et l'initiative est l'ingrédient de base pour que le transporteur s'éloigne du rôle d'exécuteur d'ordres et adopte une attitude de collaboration dans les transactions internationales, en apportant plus de valeur aux organisations. 

En d'autres termes, il est nécessaire d'intégrer les capacités et de comprendre le modèle d'entreprise de l'entreprise internationale afin d'identifier les obstacles à la fluidité du transport, de tirer parti de l'information et de la communication, de simplifier la chaîne d'approvisionnement, de réduire les coûts et d'améliorer l'utilisation des modes de transport et des infrastructures.

Le LOTT reconnaît ce chiffre et lui permet d'émettre différents types de documents de contrôle et de transport en tant qu'intermédiaire contractuel. Parmi les documents les plus couramment utilisés figurent le connaissement FIATA, en tant que document de transport multimodal, et le certificat d'expédition (forwarding certificate receipt), en tant que certificat de réception.

CRITÈRES POUR VOUS PERMETTRE DE SÉLECTIONNER LE BON OPÉRATEUR DE TRANSPORT INTERNATIONAL :

  • Qualité du service.
  • Respect des délais de livraison.
  • Coût.
  • Traitement des marchandises.
  • Réponse aux incidents.
  • Certifications de qualité.
  • Proactivité.

Plates-formes de distribution

La forte densité économique de certaines régions, la nécessité de réduire les coûts et l'exposition à la volatilité des prix de l'énergie entraînent une concentration croissante des entreprises, des activités et des itinéraires dans la chaîne d'approvisionnement internationale, ce qui permet aux opérateurs d'accéder plus facilement aux avantages inhérents aux économies d'échelle. 

Aujourd'hui, l'un des phénomènes qui marquent l'importance stratégique de la logistique sont les centres de distribution internationaux ou hubs, qui servent de point de transit pour des marchandises appartenant à une zone géographique de plus en plus étendue. 

La fonction de ces hubs n'est pas tant d'être un point d'origine ou de destination, mais de servir de centre de connexion, de consolidation et de réorientation pour les marchandises en provenance d'autres pays. Cette proximité présente des avantages et a un effet revitalisant évident sur l'activité économique de la région. 

L'avantage le plus visible est la réduction du temps d'approvisionnement, mais l'influence, la technologie et la réglementation de ces infrastructures influencent également la compétitivité, une plus grande offre de services et une meilleure connaissance opérationnelle. 

Ces centres logistiques sont donc étroitement liés à la réalité économique de l'environnement, et leur positionnement dépend de facteurs géographiques, économiques, culturels et commerciaux, ainsi que de la décision des opérateurs de méga-navires, d'avions et de trains.

Le réseau global de transport intermodal est structuré en trois niveaux

La première est constituée des hubs mondiaux, situés essentiellement dans l'hémisphère nord ; dans la seconde se trouvent les hubs régionaux, qui ont également leur rôle de concentration et de distribution mais à une échelle plus réduite, et, enfin, les nœuds logistiques nationaux, ainsi que les territoires d'influence. 

  • LA DETTE DOUANIÈRE

La dette douanière est le montant à payer qui résulte de l'équation entre un montant imposable, la valeur en douane des marchandises et un taux d'imposition. Ce taux d'imposition est déterminé par le classement tarifaire et l'origine des marchandises.

CETTE DÉFINITION DÉFINIT LES TROIS CLÉS DE LA DOUANE, DONT LE CONTENU EST DÉTAILLÉ DANS LES PARAGRAPHES SUIVANTS : 
  • Valeur en douane.
  • Origine des marchandises.

Classement tarifaire 

La détermination de ces trois éléments implique souvent une étude technique complexe et il est difficile de déterminer quel élément fiscal doit prévaloir dans le calcul de la dette douanière pour une opération de commerce international. 

La dette douanière est un coût fondamental à prendre en compte dans le commerce. Les entreprises qui étudient et prennent conseil sur les montants à régler dans leurs transactions internationales sont assurées de ne pas avoir de coûts imprévus pendant la période de validité des déclarations en douane.

L'importation ou l'exportation de marchandises peut également être soumise à des droits supplémentaires, des taxes antidumping, compensatoires ou à l'exportation. En plus de la dette douanière, Les impôts indirects, la TVA et les droits d'accise sont généralement payés à l'importation.

Les droits de douane maximaux à payer pour une importation sont indiqués dans le tableau suivant

Réduits par des accords préférentiels ou des mesures de politique commerciale (suspensions, quotas, etc.). Il convient de planifier les importations afin de déterminer quelles mesures peuvent contribuer à réduire les coûts liés au paiement des droits de douane.

Les droits de douane sont des taxes prélevées sur l'importation de certaines marchandises. SLa Commission n'a pas encore pris de décision sur cette question, mais elle a normalement adopté la méthode ad valorem : un certain pourcentage est appliqué à la valeur en douane.

Base d'imposition (valeur en douane) x taux d'imposition = droits de douane

Exemple : 100.000 € x 2,5 % = 2.500 €.

Il existe cependant d'autres taux d'imposition. Il s'agit des droits et mixte. Les premiers sont des droits dont la détermination doit être faite en fonction de la le nombre d'unités, le poids ou le volume des marchandises importées.

Base d'imposition (unités, poids ou volume des marchandises) x taux de droit = droit de douane

Exemple : 20.000 Tm x 12,00 €/Tm = 240.000 €

Enfin, les mixtes sont ceux qui combinent les deux taux d'imposition. Pour les mêmes marchandises, il existe un taux de pourcentage qui règle le droit ad valorem sur les mêmes marchandises. et, en outre, un type spécifique qui taxés à l'unité, au poids ou à la volume.

Base d'imposition (valeur en douane) x taux d'imposition = droits de douane

Base fiscale (unités, poids ou volume des marchandises) x taux d'imposition = droits de douane

Exemple :

Type mixte

11,2 % + 23,8 €/QN (QN = quintal net)

100.000 € x 11,2 % = 11.200 €.

200 QN x 23,8 €/QN = 4 760 €.

Total des droits de douane = 15.960 €.

Valeur en douane

La valeur en douane est la valeur établie par l'Organisation mondiale du commerce (OMC), adaptée aux notes, critères ou règles émis par son Comité de la valeur. La valeur en douane des marchandises correspond à une définition théorique. 

Cette définition est basée sur le prix facturé (dans le cas d'une vente), et en ajoutant et en soustrayant certains éléments (fret, commissions, redevances, intérêts financiers, etc.), parfois en augmentant et parfois en diminuant dans une somme algébrique, on obtient la valeur en douane, qui peut être différente de la valeur transactionnelle. 

LES RÈGLEMENTS RELATIFS À LA VALEUR PRÉVOIENT DEUX FAÇONS D'ÉVALUER LES MARCHANDISES AU MOMENT DE L'IMPORTATION :

  • Le critère principal.
  • Le critère secondaire.

Le critère principal est basé sur la valeur de la transaction, c'est-à-dire le prix payé ou à payer pour les marchandises importées, tandis que le critère secondaire est appliqué lorsque la transaction ne remplit pas les conditions requises pour la valeur de la transaction, ou parce que la valeur de la transaction n'existe pas.

La valeur en douane est la Base imposable sur laquelle le tarif ad valorem est appliqué et qui est l'une des composantes de l'assiette de la TVA à l'importation. Assurez-vous que la valeur en douane est correcte, car elle constitue la base imposable des droits à l'importation et influe donc sur la détermination des coûts directs de l'opération. 

De plus amples informations sur l'évaluation en douane sont disponibles sur le site de l'Organisation mondiale du commerce : http://www.wto.org/indexsp.htm

Origine des marchandises

Il s'agit de l'ensemble des règles établies par un pays ou fixées par accord mutuel entre deux pays (ou groupe de pays) qui conduisent à la détermination du pays à considérer comme l'auteur des marchandises obtenues ou transformées. 

LA PREUVE DE L'ORIGINE DES MARCHANDISES EST EXIGÉE POUR : 

  • L'application correcte des droits de douane, qui permet, le cas échéant, de bénéficier des tarifs des pays ayant conclu des accords spécifiques avec l'UE.
  • L'application correcte des mesures non tarifaires établies dans le cadre de l'échange de marchandises, telles que les mesures phytosanitaires ou de politique commerciale. 
  • La possibilité de certifier l'origine communautaire des marchandises exportées vers des pays ayant conclu des accords préférentiels, afin qu'elles puissent être importées dans ces pays en bénéficiant d'avantages tarifaires. 

On distingue ainsi l'origine préférentielle et l'origine non préférentielle des marchandises, dont les règles établissent, entre autres, le degré de transformation auquel un produit doit être soumis pour que les marchandises qui en résultent soient considérées comme originaires du pays où la dernière transformation a été effectuée, ainsi que les documents à utiliser pour prouver l'origine déclarée.

La législation communautaire prévoit un certain nombre de transformations de base, dites insuffisantes, qui ne permettent pas de modifier l'origine du produit. Les entreprises doivent être particulièrement vigilantes lorsqu'elles demandent des certificats de circulation EUR 1 pour l'exportation de leurs marchandises, car elles doivent s'assurer que les marchandises ont été suffisamment transformées pour être considérées comme originaires conformément aux accords conclus entre les pays concernés. 

Lorsque des marchandises sont importées, le paiement de taxes en modifie le statut, mais pas l'origine.  Liste de contrôle de l'origine Régime à prendre en considération pour la certification de l'origine non préférentielle et préférentielle. Classement tarifaire. TARIC

La nécessité pour les pays d'établir des critères communs et des règles uniformes dans leurs relations commerciales extérieures a conduit à la création d'une nomenclature tarifaire permettant de codifier les marchandises importées et exportées. 

L'UNION EUROPEENNE A ETABLI LE TARIF INTEGRE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES TARIC, BASE SUR LE SYSTEME HARMONISE DE DESCRIPTION ET DE CLASSIFICATION DES MARCHANDISES, QUI PERMET D'ETABLIR :

  • Droits de douane et autres taxes prélevés sur les marchandises. 
  • Les inspections auxquelles l'importation et l'exportation de marchandises sont soumises par les services d'inspection technique aux frontières. 
  • Les conditions de politique commerciale applicables, telles que les quotas, les préférences tarifaires et les autorisations préalables d'importation ou d'exportation. 
  • Consultation des statistiques du commerce extérieur. 

La classification douanière est progressive dans la disposition des marchandises, de sorte que son point de départ est le produit naturel à l'état brut, pour progresser dans la classification au fur et à mesure que les produits sont transformés, en fonction de leur matière constitutive, de leur fonction et de l'utilisation et de la destination des marchandises.

La classification correcte des marchandises est essentielle au succès des opérations de commerce extérieur.

Le classement tarifaire peut être complexe. En cas de doute, il est conseillé de demander un renseignement tarifaire contraignant, qui nous donnera une sécurité juridique quant au classement déclaré dans nos opérations. 

Le système harmonisé de classification des marchandises est le langage indispensable qui permet l'identification internationale des marchandises à l'aide de six chiffres. 

Ce système est développé au sein de l'Organisation mondiale des douanes et la plupart des pays y adhèrent.

La quasi-totalité des marchandises échangées à l'étranger sont classées selon les termes du système harmonisé. L'adaptation du système harmonisé à l'Union européenne est la nomenclature combinée. Cette nomenclature permet d'appliquer le tarif douanier commun (droits de douane communs à l'UE). 

Le tarif intégré des Communautés européennes, TARIC, détermine également des mesures de politique commerciale autres que le tarif douanier commun. 

De plus amples informations sur le système harmonisé de classification des marchandises sont disponibles sur Internet à l'adresse suivante Site de l'Organisation mondiale des douanes.

Services d'inspection technique aux frontières

Par la douane toutes les marchandises faisant l'objet d'un commerce extérieur y transitent. Cependant, tous les contrôles des importations et des exportations ne sont pas effectués par l'administration douanière elle-même. Aux frontières, certains produits, en raison de leur statut ou de leur destination, doivent être soumis à des contrôles de santé extérieure, de santé animale, de santé végétale, d'inspection pharmaceutique, de qualité commerciale ou de CITES. 

L'inspection par les services est effectuée par du personnel spécialisé dans chacun des domaines, qui délivre le certificat correspondant donnant la conformité au trafic des marchandises. Ce certificat doit être présenté avec le DAU afin de dédouaner les marchandises à l'importation ou à l'exportation, selon le cas. Dans d'autres cas, le destinataire des marchandises devra effectuer les formalités d'importation dans son pays. 

Si le résultat de l'inspection n'est pas conforme, les marchandises peuvent être réexpédiées vers un autre pays (non membre de l'UE), détruites ou confisquées, selon le cas. L'inspection des services techniques d'inspection aux frontières exige souvent la présentation de certificats, délivrés dans les pays d'origine, des marchandises qui garantissent les conditions et une inspection préalable avant leur départ du pays exportateur. 

Lorsque vous recevez des marchandises soumises à inspection, assurez-vous que tous les documents sont émis correctement à l'origine, et lorsque votre entreprise expédie les marchandises, demandez à votre client quels documents seront requis pour l'importation.

Opérateur économique agréé (OEA)

L'Organisation mondiale des douanes (OMD) a créé la figure de l'opérateur économique agréé, comme on l'appelle dans l'Union européenne, avec pour mission de désigner des opérateurs fiables, c'est-à-dire des entreprises de la chaîne logistique capables de garantir la sécurité. 

L'opérateur économique agréé (OEA) permet aux entreprises considérées comme des "partenaires de confiance" par l'administration douanière, après avoir été auditées par elle, de subir moins de contrôles douaniers, de sorte que leurs marchandises puissent entrer et sortir sans problème du territoire douanier de la Communauté. 

Il s'agit d'un un outil créé par les douanes pour éviter que les contrôles de sécurité ne soient effectués sans distinction sur n'importe quel type d'entreprise. Les entreprises dont les procédures de sécurité sont auditées par les douanes voient leurs contrôles réduits et doivent donc supporter moins de coûts et écouler leurs marchandises plus rapidement. 

La reconnaissance de ces chiffres entre pays, dans le cadre de l'OMD, vise à établir des chaînes logistiques sécurisées au niveau international et à garantir la fluidité de la circulation des marchandises entre les entreprises qui effectuent habituellement des opérations de commerce extérieur. 

Tout cela Les douanes s'engagent ainsi à concentrer leurs efforts sur la surveillance des opérations non certifiées et à assurer la protection des citoyens. Si votre entreprise effectue régulièrement des opérations de commerce extérieur, vous devriez envisager la possibilité d'obtenir la certification OEA. Pour ce faire, vous devez tenir compte des avantages accordés par les douanes, qui peuvent permettre de réduire les délais et les coûts de dédouanement, ainsi que de faire valoir la marque de l'entreprise auprès de vos clients, de vos fournisseurs et des douanes elles-mêmes.

Normalisation et évaluation de la conformité

La normalisation est l'activité qui consiste à élaborer des normes techniques, c'est-à-dire des documents qui énoncent des exigences définissant les modes de fabrication des produits, des processus et des services, ainsi que les modes de gestion des organisations. Les normes sont élaborées au sein d'organismes de normalisation au niveau national (par exemple, AENOR), régional (par exemple, CEN) ou mondial (par exemple, ISO). 

Il est vrai que les normes techniques publiques constituent le plus grand support de connaissances global à la disposition des organisations. Les normes ISO, en raison de leur caractère universel, sont devenues un élément essentiel du commerce mondial, comme en témoignent les témoignages de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et leur utilisation croissante pour fixer les conditions techniques du commerce mondial. 

La caractérisation, non seulement du produit, mais aussi de certaines parties du service, par référence aux normes ISO, permet une compréhension meilleure et plus rapide entre l'acheteur et le vendeur, et facilite l'entrée sur tous les marchés qui les utilisent, ce qui est déjà le cas de la majorité d'entre eux dans le monde. L'identité des normes ISO avec les normes régionales (EN, dans le cas de l'Europe) et les normes nationales (UNE, dans le cas de l'Espagne) est un avantage supplémentaire pour leur utilisation.

Lorsque l'on envisage d'exporter certains produits vers un pays donné, il est nécessaire de connaître, entre autres, les exigences techniques obligatoires (réglementations administratives) et les exigences du marché, tant pour le produit lui-même que pour ses éléments additionnels tels que les conteneurs et les emballages. Dans les deux cas, il est conseillé au fabricant/exportateur de connaître les réglementations techniques en vigueur dans le pays de destination et leur correspondance avec les normes nationales.

L'inspection

L'achat et la vente de marchandises sur les marchés internationaux comportent un certain nombre de risques, tant pour l'acheteur que pour le vendeur. L'une d'entre elles est que les marchandises répondent à toutes les exigences qui leur sont applicables, qu'elles soient imposées par l'acheteur ou par la législation du pays de destination et du pays d'origine. 

C'est pourquoi le fabricant doit connaître de manière claire et complète les exigences auxquelles doivent répondre le produit ainsi que le conditionnement, l'emballage et le mode d'emploi avant d'expédier les marchandises et même avant de les produire, sans oublier la forme sous laquelle les preuves documentaires doivent être présentées. 

La vérification avant expédition de la conformité aux exigences par une entité indépendante et techniquement compétente donne au vendeur et à l'acheteur l'assurance que les marchandises circuleront sans problème et ne seront pas retenues dans le pays de destination. 

POUR CE FAIRE :

  • La documentation de conformité doit parvenir à l'acheteur ou à son représentant avant l'arrivée des marchandises à destination, afin que les marchandises puissent être dédouanées à leur arrivée.
  • Le cas échéant, l'organisme de contrôle doit être reconnu par les autorités compétentes. 
  • L'entité d'inspection doit disposer d'un réseau lui permettant d'intervenir à proximité des organismes responsables lorsque, pour quelque raison que ce soit, les marchandises sont retenues, afin d'agir rapidement et efficacement pour les libérer.

LE RECOURS AUX SERVICES D'UNE ENTITÉ D'INSPECTION PEUT ÊTRE CONSEILLÉ PAR :

  • Imposition de l'acheteur. 
  • Le vendeur, par mesure de précaution. 
  • Crédit documentaire. 
  • La législation du pays d'origine et/ou de destination. 

DANS TOUS LES CAS, LE DEMANDEUR DE SERVICES D'INSPECTION DOIT PRENDRE CONTACT AVEC L'ENTITÉ CHOISIE EN TEMPS UTILE POUR QUE LES QUESTIONS SUIVANTES SOIENT RÉSOLUES DE MANIÈRE SATISFAISANTE :

  • Considérer que toutes les conditions sont remplies. 
  • Disposer de tous les documents nécessaires (liste de colisage, factures, certificat d'origine, rapports d'essai, etc.) 
  • Transmettre toutes les informations au lieu d'utilisation.
  • Fixer les dates d'inspection avec le vendeur. 
  • Résoudre les incidents éventuels.

LA CERTIFICATION

La certification est un outil dont l'objectif ultime est de donner à l'acheteur l'assurance qu'un produit/processus/service ou un système de management est conforme aux exigences énoncées dans une norme ou un document technique. 

La différence fondamentale avec l'inspection est que l'inspection vérifie la conformité à un endroit et à un moment précis (photo), alors que la certification est de nature continue (film) : grâce à certains mécanismes, elle garantit que, sur une période donnée, un produit/processus/service/système de gestion répondra aux exigences spécifiées.  Actuellement, la certification est devenue un outil quasi obligatoire sur le marché international.

Par exemple, la certification des systèmes de gestion des organisations selon la norme ISO 9001 dépasse 1,1 milliard de certificats dans 187 pays, la Chine arrivant en tête avec plus de 328 000 certificats. En effet, certains certifications, sont devenus la carte de visite d'une organisation sur certains marchés, sans laquelle il n'est pas possible d'y pénétrer. 

La certification et l'inspection ne doivent pas être considérées comme incompatibles, mais comme complémentaires. Il est courant que le marché exige une certification de la part d'une organisation comme signe précurseur de bonnes performances dans certains domaines (qualité, environnement, etc.) et que l'acheteur, en particulier, exige que les marchandises qu'il a achetées soient inspectées pour répondre aux exigences en matière d'usine, d'essais, d'intégrité, d'identité et de chargement. Une activité est-elle donc redondante par rapport à l'autre ? Non.

 Il est courant que les résultats de l'inspection des produits fabriqués par une organisation certifiée soient meilleurs, ce qui renforce la confiance des clients et permet d'effectuer des inspections moins intensives. L'inspection est une activité qui fait partie intégrante de la certification. 

Le processus de certification nécessite la vérification et l'audit des activités d'inspection qu'une organisation effectue au cours de la fabrication d'un produit ou de la prestation d'un service. Ce site est la raison pour laquelle les organisations certifiées sont mieux préparées à passer une inspection que les organisations non certifiées.

Comment utiliser Inteligencia Artificial (IA) pour concevoir la logistique internationale la plus adaptée à une entreprise ?

POUR UTILISER CHATGPT AFIN DE CONCEVOIR LA LOGISTIQUE INTERNATIONALE LA PLUS ADAPTÉE À UNE ENTREPRISE, SUIVEZ LES ÉTAPES SUIVANTES :

  1. Définir les besoins de l'entreprise : Commencez par comprendre les besoins spécifiques de votre entreprise en termes de logistique internationale. Tenez compte de facteurs tels que la taille et la nature de votre entreprise, les produits ou services que vous proposez et les destinations vers lesquelles vous souhaitez exporter ou importer.
  2. Entrez vos besoins dans le chat : Une fois que vous avez bien compris les besoins de votre entreprise, vous pouvez commencer à utiliser ChatGPT pour concevoir une stratégie logistique appropriée. Saisissez vos besoins dans le chat et attendez que le modèle vous réponde avec des recommandations spécifiques.
  3. Analyser les réponses : Analysez attentivement les réponses de ChatGPT pour déterminer si elles sont adaptées aux besoins de votre entreprise. Si nécessaire, fournissez plus d'informations ou posez des questions supplémentaires pour obtenir plus de détails.
  4. Procéder aux ajustements nécessaires : Si nécessaire, apportez des ajustements à la stratégie logistique internationale recommandée par ChatGPT pour mieux l'adapter aux besoins spécifiques de votre entreprise.
  5. Mettre en œuvre la stratégie : Une fois la stratégie logistique internationale finalisée, mettez en œuvre les recommandations et assurez un suivi régulier afin d'évaluer son efficacité et de procéder à d'autres ajustements si nécessaire.

APPLICATION DE CE CONSEIL À VOTRE PROJET

TASK

ÉTUDE DE CAS SUR LA LOGISTIQUE INTERNATIONALE POUR UNE ENTREPRISE PARTICIPANT À UN PROGRAMME D'ACCÉLÉRATION UTILISANT LE CHATGPT

  • Identification de l'entreprise : Imaginons que nous travaillions avec une start-up technologique dans le cadre du programme d'accélération. L'entreprise est spécialisée dans le développement de logiciels et a constaté une forte demande sur le marché international.
  • Définition des besoins : L'entreprise a besoin d'une stratégie logistique internationale qui lui permette d'exporter ses logiciels dans différents pays. Comme elle dispose d'un budget limité, elle recherche une solution qui soit à la fois rentable et efficace en termes de délais de livraison et de qualité.
  • Saisissez les informations dans ChatGPT : Nous entrons des informations sur l'entreprise et ses besoins spécifiques dans le chat et attendons que ChatGPT nous fournisse des recommandations.
  • Réponses de ChatGPT : 
    • ChatGPT nous fournit plusieurs recommandations, telles que : 
      • Utilisez un service d'expédition international tiers pour expédier des produits logiciels dans différents pays, car cela peut être plus rentable que de mettre en place votre propre infrastructure logistique.
      • Utilisez un service de suivi des envois pour vous assurer que les produits arrivent à destination en temps voulu.
      • Renseignez-vous sur les réglementations et exigences douanières des pays de destination et respectez-les afin d'éviter les retards et les coûts supplémentaires.
  • Ajustements et suivi : Nous évaluons les recommandations fournies par ChatGPT et procédons aux ajustements nécessaires pour adapter la stratégie logistique internationale aux besoins spécifiques de l'entreprise. Nous mettons ensuite en œuvre la stratégie et assurons un suivi régulier afin d'évaluer son efficacité et de procéder à d'autres ajustements si nécessaire.

En un mot, ChatGPT nous aide à concevoir une stratégie logistique internationale appropriée et rentable pour la start-up technologique participant au programme d'accélération, ce qui lui permet d'étendre sa portée à l'échelle mondiale d'une manière rentable et efficace.

Quiz

PENSER À VOUS

PENSEZ À AIDER LES AUTRES

COMPARTE

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Picture of Jaime Cavero

Jaime Cavero

Presidente de la Aceleradora mentorDay. Inversor en startups e impulsor de nuevas empresas a través de Dyrecto, DreaperB1 y mentorDay.
Commentaires
Tous les commentaires.
Commentaires

Tabla de contenidos

  • mentorVIRTUAL: Soy tu mentorVIRTUAL. ¿alguna pregunta?

La respuesta tardará unos 20 segundos. Generando respuesta ...

logística internacional

Notez ce TIP !

Tu opinión es importante para ayudarnos a mejorar

Nº votos «15" - Moyenne " - Moyenne4.5"

Aucun vote pour le moment, soyez le premier à voter !

Nous sommes désolés que vous ne l'ayez pas trouvé utile.

Aidez-nous à améliorer ce TIP !

Laissez-nous un commentaire et dites-nous comment vous amélioreriez ce TIP.

Aller au contenu principal